Sélectionnez l'arrière-plan du site

Menu

Sidoine Apollinaire

sidoine apollinaire

Préfet,  sénateur, évêque, écrivain avant d’être canonisé par l’Eglise catholique, Sidoine Apollinaire cumula toutes ces fonctions au dernier siècle de l’Empire Romain, à l’époque dite du « Bas-Empire », lorsque les « invasions barbares » secouaient régulièrement la « pax romana » établie depuis de si longtemps.

Le Préfet et l’Evêque du Bas-Empire romain

Né à Lugdunum (Lyon) en 430 de notre ère, Sidoine Apollinaire était issu d’une famille de notables gallo-romains. Son père, d’Apollinaire III, fut Préfet du Prétoire des Gaules (une sorte de « haut fonctionnaire à la tête d’un groupe de provinces).

Grâce à cette influence, Sidoine Apollinaire entra par mariage dans la puissante famille gallo-romaine des Avits en épousant Papianille. Cette dernière n’était autre que la fille du futur empereur Eparchus Avitus (empereur de Rome durant 15 mois à peine, de 455 à 456 après JC), lui-même originaire d’Auvergne puisque son domaine se situait sur l’actuelle commune d’Aydat.

Même si son beau-père fut déposé par un coup d’Etat qui aboutit au règne de l’empereur Majorien, malgré ce, Sidoine Apollinaire, déjà un grand poète reconnu, conserva son influence et, en 468, il fut nommé Préfet de Rome puis évêque d’Auvergne en 471.  A l’époque, la fonction d’évêque revêtait également une mission administrative et diplomatique ; ce qui induit l’importance de la charge.

Dans les années 470, Sidoine Apollinaire appela son peuple à résister aux troupes wisigothes du roi Euric, jadis allié de Rome et désormais son ennemi. Rappelons en effet qu’au Vème siècle, l’Empire romain avait déjà commencé sa décadence et sa chute finale était proche. La ville d’Augustonemetum (Clermont-Ferrand à l’époque gallo-romaine) étant tombée aux mains des Wisigoths en 475,  Sidoine Apollinaire passa deux ans dans les geôles du château de Livianne près de Carcassonne.

A partir de cette date, l’Arvernie ou Arvernis, l’ancien nom de la province d’Auvergne, fut cédée aux Wisigoths par l’empereur romain Julius Nepos (qui régna de 474 – 475). Malgré son statut de prisonnier, Sidoine Apollinaire continua cependant d’agir au service des peuples du pays Arverne en intercédant auprès du roi wisigoth Euric pour que soient préservés les rites religieux alors en vigueur.

Il décède à Clermont en 488 ou 489. Enterré dans l’église de Saint-Saturnin (Puy-de-Dôme), ses restes sont transférés dans l’église Saint-Genès à Clermont-Ferrand avant d’être dispersés lors de la destruction de l’édifice sous la Révolution Française.

Un homme de lettres

Cumulant des fonctions politiques importantes, l’évêque d’Auvergne était également écrivain. Il laisse 16 ouvrages parmi lesquels des poèmes, dont les Panégyriques des empereurs romains Avitus, Majorien et Anthémius et des lettres adressées à des aristocrates gallo-romains.

Ses poèmes et ses lettres demeurent une des principales sources romaines du Ve siècle et un témoignage unique sur les derniers temps de la poésie latine classique. Son œuvre explicite également les changements d’un monde en mutation, ni tout à fait romain, ni tout à fait médiéval.

Poète raffiné, Sidoine Apollinaire demeure profondément attaché à l’ancienne culture romaine. Défenseur de la culture latine, il a été influencé par les grands auteurs romains comme Ovide et Virgile.

La foi chrétienne n’a que peu d’influence sur sa production littéraire et sur son engagement politique. Assez peu concerné par les questions religieuses, chose rare parmi les intellectuels du Bas-Empire romain, sa qualité d’évêque ne doit pas induire en erreur : Sidoine n’est en rien comparable aux Pères de l’Église catholique des IVe et Ve siècles.

Ses écrits ont été édités dans la série latine des Belles lettres – Collections des Universités de France.

Son fils Sidoine fut également sénateur et combattit les Francs à la tête des Arvernes.

Une lignée de notables gallo-romains qui, par son engagement, a contribué à façonner l’Auvergne moderne. Aujourd’hui, un Lycée porte son nom à Clermont-Ferrand.

Les personnages qui ont fait l’Auvergne

Vos démarches en ligne

Médiathèque de la Région Auvergne

Auvergne - Conseil Régional d'Auvergne - Télécharger le logo de la Région - Plan du site - Mentions légales - Index de recherche