Sélectionnez l'arrière-plan du site

Menu

Dix nouvelles mesures pour Auvergne Rhône-Alpes

10 nouvelles mesures pour Auvergne Rhône-Alpes

A l’issue d’un 3e comité de pilotage qui s’est tenu le 5 février, un ensemble de 10 nouvelles mesures communes, visant à concrétiser l’union des Régions Auvergne et Rhône-Alpes, ont été présentées.

Une série de 10 mesures communes avait permis, dès novembre 2014, aux Régions Auvergne et Rhône-Alpes de marquer concrètement leur volonté de préparer l’union des Régions très en amont. Dans la continuité, 10 nouvelles mesures supplémentaires ont été prises et présentées à l’issue d’un 3e comité de pilotage co-animé par les présidents des deux Régions, mercredi 4 février.

Mobilité

  • Avancée et soutien du projet de liaison LGV POCL (Paris-Orléans-Clermont-Lyon) au lendemain du Comité de pilotage du 4 février 2015. Les Régions Bourgogne, Auvergne, Rhône-Alpes et Ile-de-France se prononcent en faveur du tracé médian.
  • Rapprocher les deux capitales régionales en faisant circuler un TER direct entre Clermont et Lyon : début 2016, un aller partira de Clermont-Ferrand à 7h05 pour arriver à Lyon-Part-Dieu à 9h18. À partir de juillet 2016, le retour s’effectuera à 19h40 en gare de la Part-Dieu pour rejoindre Clermont-Ferrand à 21h53. L’aller et retour dans l’autre sens sera mis en place en 2017.

10 nouvelles mesures pour Auvergne Rhône-Alpes

Préparation de l’union administrative

  • Un groupement de commandes a été mis en place pour permettre aux deux collectivités de limiter les coûts en passant des marchés publics ensemble. C’est par exemple d’ores et déjà le cas pour l’acquisition des logiciels de gestion du courrier, de gestion de la dette et de gestion des délibérations. L’union permet également de partager les bonnes pratiques,  l’expérience et les compétences existants dans les deux régions. C’est enfin l’occasion de remettre à plat les procédures pour les simplifier.

Vers un observatoire de la laïcité commun

  • Le Conseil régional Rhône-Alpes a adopté, le 18 décembre dernier, la création et la composition d’un observatoire régional de la laïcité (le 1er en France). Il est proposé à la Région Auvergne d’intégrer cet observatoire qui réalisera des travaux d’expertises, d’informations et alimentera la réflexion autour du thème de la laïcité. Cet observatoire est composé d’élus régionaux, d’experts, de philosophes et de représentants de l’État. Il est spécifiquement dédiée au jeune public (lycéens, apprentis, bénévoles).

Étude des changements climatiques

  • Face à la réalité des changements climatiques, les deux Régions veulent créer un GIEC (groupe interrégional d’experts sur le climat) à l’échelle de la future collectivité : lieu d’échanges et de consolidation des connaissances, d’implication des citoyens et d’éclairage de l’action publique. Elles ont également chacune organisé la consultation citoyenne du 6 juin. Des travaux communs ont alimenté le Sommet mondial climat et territoires qui s'est tenu les 1er et 2 juillet à Lyon en préparation de la Conférence des parties sur les changements climatiques (dite COP 21) prévue en décembre 2015 à Paris.

Montagne

  • Dans le cadre de la rénovation de la loi montagne, le Premier Ministre a nommé, par courrier du 26 janvier 2015, Bernadette Laclais, députée de Savoie, et Annie Genevard, députée du Doubs, pour conduire une mission parlementaire et faire une proposition permettant l’actualisation du dispositif. Les deux Régions ont apporté une contribution importante, dans le cadre de cette mission parlementaire, notamment au travers de leur expérience des Contrats de Massif et de la démarche prospective Montagne 2040.
  • Soutien de la Région Rhône-Alpes à la candidature de la Chaîne des Puys-Faille de Limagne au patrimoine mondial de l’UNESCO.

CREPS

  • L’État va transférer les Centres de Ressources, d’Expertise et de Performances Sportives (CREPS) aux  Régions. Auvergne-Rhône-Alpes envisage la constitution d’un Pôle d’Economie Sportive prenant appui sur les CREPS de Vichy-Auvergne et de Rhône-Alpes, ce réseau favoriserait le développement du sport, de la santé, du bien-être et de son économie en laissant une large place aux sports de pleine nature.

Création d’une mission French-Tech

  • Après une participation des deux Régions au Consumer Electronic Show (CES) de Las Vegas spécialisé dans l’économie numérique - où Rhône-Alpes et Auvergne étaient représentées par plus de 20 sociétés - et sur la base des politiques volontaristes menées par les deux collectivités en matière de numérique (infrastructures, usages, projets économiques), les deux Régions s’engagent à faire de la future grande Région un territoire d’excellence de la French Tech qui repose d’ores et déjà sur un tissu de startups, de PME Innovantes, de groupes importants, de pôles de compétitivité et de filières numériques (à l’instar d’I Campus en Auvergne et d’Imaginov en Rhône-Alpes) ; tous les moyens seront mobilisés pour atteindre cet objectif. La vocation de cette mission est d’inscrire la grande Région dans la compétitivité internationale et de constituer une force de frappe export.

Lancement du Plan PME 3000

  • 99 % des entreprises comptent moins de 250 salariés. Les PME sont ainsi les forces vives des territoires. Elles offrent des activités économiques non délocalisables et des dynamiques industrielles ancrées sur les territoires. De manière à amplifier les actions déjà conduites en soutien au développement des PME (1500 PME aidées par an en Rhône-Alpes, 500 PME aidées par an en Auvergne, soit 2000 PME aidées par an), un plan PME 3000 sera lancé : il s’agit sur trois an de passer de 2000 à 3000 PME aidées par an et donc de doper les performances des entreprises en les accompagnant avec des actions de conseils sur la stratégie, le développement commercial, l’innovation, les ressources humaines, l’environnement et l’export.

Lire également :

 

Vos démarches en ligne

Médiathèque de la Région Auvergne

Auvergne - Conseil Régional d'Auvergne - Télécharger le logo de la Région - Plan du site - Mentions légales - Index de recherche