Sélectionnez l'arrière-plan du site

Menu

La Région et Moi

  1. Saisissez votre code postal,
    puis sélectionnez votre ville dans la liste :


    Étendre à :
  2. Choisissez votre profil :

Aurillac, préfecture du Cantal

Sise au pied des Monts du Cantal depuis plus de 10 siècles, Aurillac fut la capitale de la Haute-Auvergne jusqu’à la Révolution, la capitale du parapluie français au début du XXème siècle, et elle est aujourd’hui une terre de traditions artisanales mais aussi de création artistique.

A 600 mètres d’altitude, irriguée par la Jordanne, Aurillac dispose d’un patrimoine architectural considérable. Le Château Saint-Etienne, qui abrite le Muséum des Volcans, surplombe la ville et offre une vue panoramique des sommets cantaliens. Au cœur de la cité, l’Eglise Saint-Géraud témoigne de l’Aurillac médiévale et de l’abbaye qui l’a vu naître. Fondée vers 885 par Géraud, l’abbaye d’Aurillac était un centre intellectuel de premier plan au Moyen-Age, au sein duquel étudia Gerbert, le premier pape français sous le nom de Sylvestre II.

Le Saint donne également son nom à la place centrale autour de laquelle sont installés depuis plus d’un siècle les fromageries, distilleries, charcuteries, coutelleries mais aussi les cavistes, les chocolatiers et les parfumeurs qui perpétuent les traditions artisanales et gastronomiques aurillacoises. Et en assurant plus de la moitié de la production nationale Aurillac est, depuis le début du XXe siècle, la capitale du parapluie français, avec aujourd’hui plus de 250 000 parapluies et ombrelles made in Cantal.

Terre de création

Bijoux d’architecture et trésors de l’artisanat ne sont pourtant pas les seules richesses qu’offre la cité géraldienne. La création culturelle est devenue une composante essentielle de l’identité aurillacoise. En écho à l’artisanat local, La Manufacture est un lieu unique d’expression artistique conçu sur le site d’une ancienne manufacture de parapluies érigée en 1898 dans le centre historique d’Aurillac. L’ancienne friche industrielle a été réhabilitée dès 1992, puis entièrement restructurée en 2008, mettant en œuvre des technologies innovatrices, écologiques et architecturales autour du bois et de la lumière.

Fondée par la chorégraphe américaine Vendetta Mathéa, également à l’origine, dès 1987, du Festival de danse d’Aurillac, la Manufacture est un campus chorégraphique qui abrite sur plus de 1 300 m² des équipements à destination des artistes locaux ou itinérants : deux studios-théâtre, deux studios de répétition, une médiathèque danse, un studio photo et d’un studio de création vidéo.

Un festival international

Et s’il est un rendez-vous culturel immanquable pour les petits comme pour les grands, c’est bien le Festival international du Théâtre de Rue qui offre une centaine de spectacles disséminés dans les artères de la cité cantalienne, chaque été. Jongleurs, acrobates, fanfares et autres cracheurs de feu arpentent les rues d’Aurillac devant plus de 100 000 spectateurs durant les 5 jours de ce prestigieux festival, qui fêtera sa 30e édition du 18 au 22 août 2015.

Festival du théâtre de rue d'Aurillac dans le Cantal
Festival international du Théâtre de Rue

Photos : Luc Olivier / CRDTA et Conseil régional d'Auvergne

Lire également :

Vos démarches en ligne

Médiathèque de la Région Auvergne

Auvergne - Conseil Régional d'Auvergne - Télécharger le logo de la Région - Plan du site - Mentions légales - Index de recherche