Sélectionnez l'arrière-plan du site

Menu
Territoires / Environnement

Au fil de l'eau

L’Auvergne est un pays d’eau sous toutes ses formes : lacs tranquilles dissimulant de profonds cratères, fleuves naissants et vives rivières, cascades et simples sources… Pour se baigner, pêcher ou simplement se balader, au détour d’un sentier...

La Région et Moi

  1. Saisissez votre code postal,
    puis sélectionnez votre ville dans la liste :


    Étendre à :
  2. Choisissez votre profil :

A chacun de nos lacs son plaisir

A chacun de nos lacs son plaisir

Une des grandes originalités des lacs d'Auvergne. La plupart sont nés de l'action des volcans.

Lac Chambon

Situé dans le massif des monts Dore, le lac Chambon résulte d’un barrage naturel issu de l’écroulement de la Dent du marais. C’était il y a 2 600 ans, dix mille ans après la création d’un premier lac issu du barrage de la couze de Chaudefour par la lave du Tartaret. Il est situé à 877 mètres d'altitude, peu profond (4 mètres), mais assez vaste (60 hectares). Son eutrophisation, ce processus d’évolution naturelle des plans d’eau, le fera disparaître progressivement au siècle prochain. Au nord, une plage a été aménagée pour la baignade et les activités nautiques. Un sentier sur pilotis permet d'en faire le tour en environ une heure. Non loin du lac Chambon se dresse une aiguille rocheuse, que l'on appelle le Saut de la Pucelle, ancien vestige du volcan la Dent du Marais.

Lac Chambon

Lac Pavin

D’origine très récente (environ 6 000 ans), il s’est formé dans le cratère d’un ancien volcan. Sa forme est presque parfaitement circulaire. Situé à une altitude de 1197 mètres, il a une profondeur de plus de 90 m, ce qui en fait le plus profond d'Auvergne, et une superficie de 44 hectares environ. Pourquoi Pavin, du latin pavens (effrayant) ? Parce que la légende raconte que l'ancienne ville de Besse y fut engloutie par punition et que le simple fait d'y jeter un caillou déclenche de terribles orages... Mais le Pavin est d'abord le plus caractéristique et l'un des plus beaux lacs d'Auvergne. L'endroit est le paradis des pêcheurs qui capturent dans ses eaux d'un vert profond (en raison de ses 92 mètres de fond), truites et ombles chevaliers de tailles peu ordinaires.

Lac Pavin

Lac de Guéry

Situé à une altitude de 1 244 mètres (le plus haut lac d’Auvergne), ce lac de 25 hectares est dû à une coulée de lave qui a barré le cours d'un torrent venu du puy Gros. Il est de forme presque parfaitement ovale, peu profond puisque sa profondeur maximum est 16 mètres. Le lac de Guéry est lové dans un écrin de verdure, alimenté par l'eau qui ruisselle de la Banne d'Ordanche et du puy Gros, formant un torrent qui se déverse dans le lac par une superbe cascade. L'hiver, la surface gelée du lac est creusée par les pêcheurs, afin d'y  effectuer des parties de pêche, lui  donnant ainsi un petit air canadien.

Lac de Guéry

Lac Servières

D’origine volcanique, ce petit lac de cratère (15 ha), moyennement profond (26 mètres), est situé à une altitude de 1 202 mètres. Bordé de pins et de sapins, il est considéré comme la source principale de la Sioule. Il est en grande partie entouré de forêts de mélèzes et de sapins, où l'on peut trouver en été des framboises et des myrtilles sauvages. Sur ses bords, de mystérieux trous sont disposés. Ce sont des vestiges d'habitations, les tras, anciennes cabanes de bergers couvertes de toitures végétales, datant probablement des invasions barbares. En été, le lac et le site qui l'entoure forment un ensemble d'une grande beauté, rassemblant de nombreux baigneurs.

Lac Servières

Lacs de la Godivelle

Le hameau de la Godivelle a la particularité d'être logé entre deux lacs : le lac d'En-Haut (profondeur de 43 mètres), installé dans un cratère d'origine volcanique situé à 1 225 mètres d’altitude, et le lac d'En-Bas, sorte d'étang autour duquel se développe une tourbière dotée d'une riche flore, à 1 210 mètres. Situé dans le massif du Cézalier, ce lac est chaque année le refuge de nombreux oiseaux migrateurs.

Lac du Bouchet

Ce lac d'origine volcanique est situé dans le massif du Devès, à 1 205 mètres d’altitude, entre la Loire et l'Allier. De forme circulaire, il est remarquable pour la limpidité de ses eaux qui jaillissent d'une source de profondeur. Le lac du Bouchet, propriété du département de la Haute-Loire, est un site classé depuis 1950. (Superficie : 44 hectares ; circonférence : 3 kilomètres ; profondeur : 28 mètres.)

Le Gour de Tazenat

Bordé de rives pentues qui le feraient presque passer inaperçu, le gour de Tazenat est un lac de cratère parfaitement circulaire, formé il y a 30 000 ans, aux eaux d'une profonde limpidité (profondeur d’environ 68 mètres). Il marque la limite nord de la chaîne des puys. Un sentier de 2,8 kilomètres, parfois plat, parfois assez escarpé, permet d'en faire le tour. Guy de Maupassant y situe des passages de son roman Mont-Oriol.

Le lac d'Aydat

Le lac d’Aydat est le plus grand lac naturel d’Auvergne. En barrant le cours de la Veyre, la coulée de lave descendue des puys de la Vache et de Lassolas il y a 7 500 ans a donné naissance à ce lac, très apprécié par les vacanciers et les pêcheurs (profondeur de 15 mètres). L’île situé près de la rive nord s’appelle Saint-Sidoine, en souvenir de l’évêque Sidoine Apollinaire qui possédait une villa romaine au bord du lac. Situé dans un remarquable cadre boisé, l’environnement du lac est propice à d’agréables promenades (le tour du lac fait 5,5 kilomètres).

Vidéo associée

Ajouter à mes favoris

Pour aller plus loin

Médiathèque de la Région Auvergne

Vos démarches en ligne

Auvergne - Conseil Régional d'Auvergne - Télécharger le logo de la Région - Plan du site - Mentions légales - Index de recherche